AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mara

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Eveil   28/2/2015, 11:18 pm

Vivre, faillir, mourir. Est-ce là le sens de notre existence ?
Car nous avons faillis, j'ai faillis. Astralas n'est plus laissant notre peuple sans foyer avec derrière lui ses flammes, ses morts, ses larmes.
Je chevauche au milieu de la caravane : quelques rescapés sales vêtus de haillons crasseux et noircis par les flammes qui ont ravagé ce cocon dans lequel nous avons grandi. Je me souviens encore de chacune de ses rues, de chacun de ses recoins que j'ai jadis tant traversés. C'est dans une de ces belles maisons orientées vers les plages et sujettes à l'assaut continu des fameux vents salés que je naquis il y a de cela bien longtemps. Fille unique d'un puissant seigneur, j'y vécus une enfance heureuse m'amusant dès mon plus jeune âge à batailler, menant les gamins des faubourgs combattre des dragons imaginaires. Devenue adolescente je me rendais chaque jour à sa célèbre bibliothèque pour écouter les enseignements du seigneur Nihilus dont je devins l'une des adeptes avant de le tuer quelques années plus tard pour prendre le commandement de ses disciples. Ainsi était le comportement de notre peuple.

[...]

J'avais l'habitude, tous les matins, de me lever dès les premières lueurs du jour, tandis que mes congénères, dans une fière tranquillité, préféraient laisser le temps venir les réveiller de leur doux sommeil. Combien de fois, jeune gith, Nihilus - lorsqu'il était encore mon maître - ne m'avait-il pas répété de moins me presser ? "Longue est notre vie jeune fille, prenez votre temps, demain encore le Soleil valsera avec la Lune". Jamais je ne l'avais écouté. Marcher seule sur les plages laissant mes cheveux voler au grès des vents, méditer sur le son des vagues venant s'échouer sur le sable, réfléchir au calme à mes prochaines intrigues de pouvoir : la tentation était trop grande. Ainsi passaient les jours et en quelque sorte, cette douceur de vie que j'affectionnais tant.
Mais ce matin là, je sus. Ce matin là, je n'étais pas seule, tous étaient levés et s'affairaient manifestement à monter les défenses de la cité. Ce matin là, nul chant des vagues, nul vent, tous se préparaient, unis, dans un silence ne pouvant être égalé que par la mort.
Intriguée par ces préparations dont personne ne m'avait informée, je me précipitais dans la salle du trône. Vide. Je décidais alors de me placer à l'une des fenêtres du palais, cherchant, un brin paniquée notre roi, que se passait-il donc ? C'est alors que mes yeux furent attirés par tout autre chose. Au loin, dans le ciel, flottaient tels des navires d'imposants nuages noirs. Et je sus que ce soir là, nous pleurerions nos morts.

Elles attaquèrent à midi.

[...]

Je m'arrête un instant, dévisageant quelques uns des survivants m'entourant n'y reconnaissant aucun de mes disciples dans lesquels j'avais porté tant d'espoirs. La plupart ont sans doute péris, d'autres sont peut-être toujours là-bas livrés en pâture à ces immondes créatures que sont celles qui nous ont attaqué. Peu importe finalement, il est trop tard. Ce en quoi nous avons cru, notre invincibilité durable, cette sécurité au milieu des océans, tout cela n'est que foutaise. La guerre est là, nous devons fuir, nous reconstruire, pour un jour peut-être espérer récupérer ce qui nous appartient de droit.
Mon regard s'arrête à l'avant de la caravane, le corps de notre souverain est là, toujours étendu dans un vulgaire tas de paille tiré par une charette bancale. Lors de l'attaque il avait été des premiers à se placer sur le mur pour repousser les vagues d'assauts successifs et c'est de justesse qu'un homme de sa garde réussit à le porter, agonisant, vers l'arrière-garde. Une heure plus tard, il succombait à ses blessures. Force est d'admettre que nous devons notre vie à ces humains qui nous sont venus en renfort alors que nous les avions tant méprisés par le passé.
Je me retourne une dernière fois, apercevant, au loin, l'épais nuage de fumée noire s'échappant de notre foyer. Ce soir nous ne dormirons pas et les Ombres festoieront dans les cendres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Eveil   28/2/2015, 11:19 pm

Errance.
Je suis seule.
Fradernal est mort et ses idéaux d'unification avec lui, les rivalités on reprit le dessus. Les humains sont repartis pour Nedmor, notre groupe de rescapés s'est dissous. Tant mieux, il ne restait que des faibles.
Je suis partie, seule, dans mon coin. Inutile de s'handicaper d'un compagnon probable boulet ou futur rival. Je n'ai pas le temps, je dois trouver un nouveau disciple. Chaque instant est précieux, si je meurs maintenant alors une grande partie du savoir accumulé par mon maître des siècles durant sera perdu. J'ai réussis à récupérer un grimoire vierge avant mon départ chaque jour je prends le temps d'y noter quelques anciens sortilèges qu'il me reste en tête, afin de ne pas oublier. Le temps est désormais mon pire ennemi.

[...]

Je plonge la fiole dans l'eau vive du Ceth avant de boire son contenu avec rapidité. Je suis traquée.
Voici trois jours déjà que je l'ai senti, sans doute un elfe,il n'est plus qu'à quelques heures de marche, je dois me hâter où il me rattrapera d'ici la tombée de la nuit. Je suis sale, boueuse, pouilleuse et fatiguée. Je suis lasse, je pense un instant à me rendre. Non. Cela n'est pas permis. Je dois impérativement survivre où tout sera terminé, à jamais. Alors je me lève et je reprends le chemin. Marcher pour avancer, vivre pour survivre.

[…]

Je cours vers la grotte, il n'est plus qu'à quelques minutes, j'estime que j'ai juste le temps de me faufiler dans l'obscurité mais une flèche siffle à côté de mon oreille et vient s'écraser contre le mur rocheux. Trop tard je suis repérée. Je regarde rapidement les alentours et n'y voyant nulle autre option, je dois pénétrer dans la caverne.

[…]

Obscurité totale. J'avance sur le sol humide en m'accrochant à la paroi. Impossible de faire appel à la magie je n'en ai pas la force et même si c'était le cas je prendrais le risque de me faire repérer. Comment m'a-t-il repéré celui-là ? Etait-il avec les ombres ? L'animal a l'air de m'en vouloir en tout cas.
Je ne l'entends plus, peut-être est-il parti ? Essoufflée, je décide de m'asseoir un instant sur un rocher que mon pied a repéré.

Erreur fatale. Un bruit strident retentit. Un coup violent sur la tête et plus rien....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Eveil   28/2/2015, 11:20 pm

Premier instant après réveil.

Agaçante mélodie qu'est celle formée par quelques gouttes tombant inlassablement du plafond sur le sol humide. Mes vêtements sont gorgés d'humidité lavés par cette eau claire filtrée par des siècles d'incessant ruissellement dans la pierre et autres canaux naturels comme l'on en trouve dans la plupart des grottes.
L'environnement en est imbibé. A la fois témoin et acteur de ce simple constat, un lichen verdoyant est venu se coller aux parois et étincelle aux grès des quelques rayons du Soleil qui, éteignant ainsi l'obscurité du milieu, parviennent à se faufiler dans ce monde rocheux.

[...]

Attaquée par un mal de crâne insupportable formé par la répétition constante de cette singulière musique, je me lève péniblement avant de me diriger vers la sortie, le tout en m'agrippant à la paroi.
Le Soleil m'aveugle avant de laisser place à une végétation dense, luxuriante, presque équatoriale.
Le passe ma main sur mon front comme pour tenter de le soulager. Tout est flou. La ville en ruine. La traque. L'elfe et plus rien. Je ne comprends pas.
Mes yeux recherchant tant bien que mal quelque fumée au ciel comme preuve de présence vivante intelligente aux alentours. En vain. M'appuyant toujours de la main droite contre le mur extérieur de la falaise dans laquelle se niche la caverne je décide de me diriger vers une stèle sale et au reflet verdâtre quelques mettre plus loin.

Ici est morte Mara, Haute Gith des temps anciens, Magicienne Noire.

Flatteuse déclaration mortuaire, mais inutile. Coire que l'on peut me tuer ainsi ? Quelle condescendance.

[...]

Le jour tombera bientôt et mes vêtements sont toujours humides, je préférerai éviter de commencer cette nouvelle vie avec un sale rhume d'autant plus que j'ignore ou me procurer les remèdes lui correspondant au sein de cette dense et immense forêt qui semble m'entourer. Je tente vainement de faire un peu sans résultat. Une faible fumée s'évade de la paume de ma main mais nulle trace de flamme.

"Alleeeeeeez sors s'il te plaît !"

J'agite mes mains dans tous les sens, lance quelques incantations sans aucun effet concret.
Me voilà dans la mouise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blasphème

avatar

Nombre de messages : 90
Localisation : Sombrios
Date d'inscription : 10/02/2015

MessageSujet: Re: Eveil   1/3/2015, 12:06 pm


[RP concernant La Bonne Fée]

Aurore était toujours enfermée dans son coffre de cristal, la Bonne Fée était ce jour dans la dense forêt pour s'en assurer. Ses lèvres, roses encore malgré la pâleur de sa peau, rappelaient à l'être ailé les promesses de bonheur qu'elle avait détruite. La main diaphane de la fée passa sur le cercueil translucide avant de quitter les lieux. Derrière elle, les rosiers se serrèrent à nouveau, scellant le charme de protection mis en place. Chaque semaine, la fée venait voir sa protégée et chaque semaine elle s'assurait qu'elle aille bien. Dans un siècle, la fée redeviendrait la fée et la princesse la princesse, et déjà elle savait qu'elle serait pardonnée car Aurore possédait un cœur d'or.

Déjà, le soleil commençait à décliner: il était temps de retrouver le prince et de clore cette journée. Elle avait une bonne heure de marche devant elle et le jour commençait à décliner: elle devrait se dépêcher. Ce jour aurait dû être un jour ordinaire, un jour qui laisserait place à la maternelle Lune, un jour qui finirait dans l'extase de quelques ébats amoureux qui font oublier la guerre... Oui ce jour aurait dû être ainsi mais le Destin, maître de chaque vie, en décida autrement. Ce jour, elle tomba nez à nez avec une inconnue, ce jour la fée fit la connaissance de Mara.

Femme au cheveux noirs, femme au regard torturé, femme perdue et grelottante... Petit être fragile et abandonné...

La Bonne Fée sourit, au milieu du néant verdoyant se trouvait encore une âme à aider et c'était justement son rôle d'aider les âmes en détresse... C'est donc ce qu'elle ferait aveuglément, ignorant le passé de l'être infâme se dressant devant elle, ignorant le mal dont elle était capable, ignorant même jusqu'à son nom et sa réputation passée. L'âge des gith et autres redoutables ulaths était oublié depuis des millénaires, tout comme celui des fiers elfes dont aucune trace subsistait. Tout cela avait été relégué au rang de légendes que l'on racontait aux enfants le soir, faisant rêver ou cauchemarder ces derniers au gré des ombres de cheminées.


-Madame, permettez que je vous aide.

La fée tendit sa main à l'adresse de Mara, avec une bonté naturelle plutôt déconcertante. Personne ne méritait d'être abandonné par les siens et personne ne méritait la solitude au milieu de la guerre qui faisait rage aujourd'hui. L'aider était la promesse d'une belle amitié, l'ignorer était la vouer à une mort certaine... Du moins étais-ce l'avis de l'être ailé, naïf et dégoulinant de tendresse, allant jusqu'à en écœurer certains et enchanter d'autres.

-Je ne vous ferai aucun mal.

Un sourire, des yeux qui pétillent et des ailes qui frétillent de plaisir. Non, vraiment, la Bonne Fée n'avait rien de menaçant dans sa tenue même s'il était peu fréquent de rencontrer une fée dans le chaos actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eveil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eveil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pathfinder et GameMastery
» Les Quendi
» [abandonné]Eveil: le Général Démoniaque se lève
» Morgana Grim "L'Eveil au pouvoir" (fiche terminée relue et corrigée)
» apocalisme ou eveil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serment des Ruines et Crépuscule :: Le Serment des Ruines est né... :: Terres Etrangères-
Sauter vers: